Edito du bulletin du mois de janvier 2016.

2015 se termine et, comme chaque fin d’année, nous exprimerons de la bienveillance à nos proches, à nos amis, leur disant nos vœux de bonheur pour les douze nouveaux mois qui commencent. Mais bien que répété chaque année, l’exercice n’est pas facile car, nous le savons tous, nous n’avons pas le pouvoir de garantir les vœux que nous formulons. Alors, le bonheur que nous souhaitons à ceux que nous aimons, serait-il un vœu pieux ?

Les ouvrages des philosophes, anciens et contemporains sur le sujet, remplissent les bibliothèques, mais ils ne sont pas d’accord pour dire ce qu’est le bonheur. Qu’en dit la Bible ? On se rend compte aussi que le mot n’existe pas en hébreu biblique (la langue de l’Ancien Testament), et que c’est le mot « heureux » dans le grec biblique (la langue du Nouveau Testament) qui pourrait le remplacer. Une consultation rapide des versions françaises qui ont le terme « bonheur », montre que finalement, la Bible préfère parler de « vie », de « joie » ou « d’état d’être ».

Dans les « Béatitudes » (Matthieu 5) Jésus enseigne ses disciples et leur fait comprendre que leur bonheur ne dépend pas de leurs conditions de vie, ni de ce que le monde peut leur offrir ou leur refuser. Le bonheur, c’est « être en Dieu » ; c’est « être fils de Dieu » ; c’est « agir, se comporter en fils de Dieu ».

En effet, la foi en Jésus-Christ n’est pas une occasion pour Dieu d’améliorer notre quotidien, bien qu’il soit notre secours dans toutes nos situations. Elle nous invite plutôt à trouver en Dieu nos délices et à mettre notre confiance en lui (Psaumes 37 : 4, 5). Le bonheur c’est en fin de compte le courage de dire en toute circonstance (courage d’être chrétien) : « Mon âme, bénis l’Eternel ! Que tout ce qui est en moi bénisse son saint nom !» (Psaumes 103 : 1). Alors, tout ce qui pour les autres, pourrait être considéré comme du malheur, devient pour nous une occasion de « vivre Dieu », d’expérimenter son amour. Donc, que du BONHEUR.

Bonne et heureuse année 2016 à vous tous.

S.Kéglo